Aller au contenu Passer à la navigation principale Atteindre le pied de page

Saint-Julien-Molin-Molette

St-Julien-Molin-Molette, 1267 habitants, 590m d’altitude… Les habitants de Saint-Julien-Molin-Molette se nomment non pas les Molinois ni les Mollassons mais les Piraillons !

Un peu d’histoire

De Molendino Moletane…

Molendino Moletane : ce nom d’origine romaine signifie moulin et molette (pierre à aiguiser).

Les premières traces de vie datent de l’an 1000 avant JC avec les Ligures (peuples des statues et menhirs), on trouve le menhir du Flat sur la commune de Colombier. Ensuite, en 500 avant JC ce sont les Gaulois (les Ségusiaves plus exactement) qui arrivent, puis en 14 avant JC l’empire romain administre le territoire où est situé Saint-Julien. Les Romains exploitent la galène de plomb et l’alquifoux (sulfure de plomb, fondant des vernis des poteries primitives) car il est très facile d’en trouver sur notre territoire (sur le hameau d’Éteize), d’autant plus que les grandes étendues de bois permettent facilement son exploitation.

… à Saint-Julien-Molin-Molette

Évangélisé vers le 3e et 4e siècles après JC, Molendino Moletane adoptera le nom de Saint-Julien [1] vers l’an mille, suite à l’élévation d’une église dédiée à ce saint qui passa par là il y a très longtemps…

Un peu de géographie


Située sur le versant sud du mont Pilat, la commune profite d’une zone naturelle privilégiée du fait de son appartenance au Parc naturel régional du Pilat.


À 7 km de Bourg-Argental, à 34 km de St-Etienne, et à 15 km de la vallée du Rhône, St-Julien-Molin-Molette fait partie de la Communauté de communes des monts du Pilat.

Le village est bâti dans une cuvette qu’arrose une rivière de bonne qualité, le Ternay, qui, tout en traversant un magnifique espace boisé, alimente le barrage du Ternay, réserve d’eau potable de la ville d’Annonay située à 15 km, en Ardèche.

Retour en haut